Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 19:45

 

bac_sable_sherwood.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by francois-corteggiani.over-blog.com - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Beudebois 02/11/2012 19:17

Richard Médioni qui a participé un temps au nouveau Pif n'était pas beaucoup apprécié de la direction et n'a pas été très élégant envers certains.
Il n'a sans doute pas envie de raconter cette "véritable" histoire-là.

Jean-Claude 18/09/2012 20:40

Je trouvais, dans son post initial, la remarque de Corteggiani(concernant le titre) plutôt bien vue. Même sans avoir lu l'ouvrage, le titre parle lui même de l'oubli du traitement de la dernière
période de Pif dans le livre (ou bien c'est le titre qui est mal choisi).

francois-corteggiani.over-blog.com 18/09/2012 21:26



Merci de le préciser a nouveau.



Arnaud 18/09/2012 20:33

Madame Michu, échangeriez-vous 4 ans de Pif Gadget mensuel contre deux kilos d'"Histoire Complète" incomplète et subjective ? En aucun cas, non.

Alda, n'espère plus m'adresser la parole après un coup pareil (ça vaut pour tous tes petits copains). Paris XIII, sans moi

Mario 18/09/2012 20:31

Lorsque je parlais de plage temporelle trop courte, c'était dans l'argumentation "faire un autre livre".
Il y avait de quoi faire un livre "entre 1973 et 1994", peut-être pas entre "2004 et 2008". Sauf dans un livre de souvenirs.
;o)

francois-corteggiani.over-blog.com 18/09/2012 21:25



Comme disait Raimu que tu apprécies tant, tout dépend de la grandeur des tiers.



Mario 18/09/2012 19:58

Cette mise au point faite, et pour ménager le stress de Corté, je vais donc expliquer le pourquoi du comment de ce "1994". Je vais essayer de faire court, Medioni, s'il le souhaite, fera plus long
lorsqu'il le pourra.
En tant qu'amateur de Pif, Pif 2004 compris, j'ai posé cette question lorsque l'élaboration des chapitres s'est imposé.
Et dans la discussion, l'argumentation semblait évidente. Du moins pour nous. Et je ne prendrai que deux points :
Un, contrairement au reste du contenu qui évoque une continuité dans les parutions et dans l'esprit, Pif 2004 est paru dix ans après la fin de l'aventure vaillantesque.
...
Deux, et je mets de côté la rédaction qui avait sûrement cette démarche historique, la démarche de cette reprise de la part des "initiateurs" ne s'inscrivait plus dans cet esprit, contextes
financier, historique et social obligent.
Mais je ne réouvrirai pas le débat.
...
Au delà de cette explication, je voudrai ajouter un point "hors livre".
Lorsque nous avions fait "Pif" en 2003, qui s'arrêtait en 1973, nous pensions avoir laissé une porte ouverte à tous ceux qui avaient vécu cette aventure 1973-1994.
Curieusement, personne n'a souhaité parler de cette période à la fois découvreuse de talents et à la fois désastreuse car elle se termine mal.
Pourquoi ? Il y a eu quand même pas mal d'intervenants capables de le faire.
Pour Pif 2004, peut-être est-ce trop récent et d'une plage temporelle trop courte. Seul Arapu en parle dans son livre.

;o)

francois-corteggiani.over-blog.com 18/09/2012 20:25



Comme tu dis, c'est ton avis et tu le partages;Pour ma part, la période Scandéditions n'a rien a voir avec l'esprit que tu évoques donc pour moi , la date de 1994 est erronée.


Que personne n'est parlé de la "dernière période" traitée dans le bouquin, est ce vraiment si important que cela? je n'en sais rien.


Je préfère  faire de la bd qui est la passion de ma vie,  plutôt que de gloser sur des évènements que j'ai pour ma part  vécu  en partie, et  que la spirale du temps
parfois embellie mais trés souvent déforme.


Pour l'aventure vécue avec Mircéa, Madeleine, Fred,Alain, Patrick, Pierre, François, Arnaud et tous les collaborateurs du journal...je ne dirai jamais que plus de quatre années de galères, de
joies, de rires, de grincemants de dents et de tant d'autres choses soient une plage temporelle trop courte.


Hasta la vista baby...



Présentation

  • : Le blog de francois-corteggiani.over-blog.com
  • : C’est en fouillant les tiroirs de mon atelier que j’ai décidé de sacrifier enfin au progrès galopant afin que tout ce que j’y ai retrouvé puisse être vu par celles et ceux que cela pourra intéresser. Crayonnés divers,scénarios,personnages oubliés et récits inachevés seront ainsi dévoilés de manière aléatoire ,mélangés a mes travaux et projets actuels sur lesquels je travaille parfois sans savoir s’ils aboutiront un jour.En n’oubliant jamais que le but n’est rien mais que le chemin est tout.
  • Contact

Recherche