Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 10:22

Avant d'y faire un retour fracassant grâce aux deux Michel, Greg et Mandry, Claude Marin s'était éloigné de la bande dessinée "officielle" pour oeuvrer dans la publicité.

Son héros super pour ne pas dire l'inverse,se nommait Bambino comme la marque de vêtements dont il était la mascotte.Il était accompagné parfois dans ses aventures par un petit éléphant nommé Terlenka, comme le tissu dont était fabriqué les dits vêtements

En voici pour commencer un numéro complet et deux pages d'un numéro pris au hasard pour voir une nouvelle fois sur les planches originales la finesse inégalée du trait de Claude avant que celui ci soit imprimé...

Bamb12.jpg

 

bamb-12-1.jpg

 

bamb-12-2.jpg

 

bamb-12-3.jpg

 

bamb-12-4.jpg

 

bamb-12-5.jpg

 

Bamb-12-6.jpg

 

Bamb-12-7.jpg

 

bamb-12-8.jpg

 

Sapin-5-.jpg

 

sapin-5-bis.jpg

 

sapin-6-.jpg

 

sapin-6-bis.jpg

 

(a suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by francois-corteggiani.over-blog.com - dans archives
commenter cet article

commentaires

NIAN 22/02/2011 20:17


hé ca date de quand ce numero 12 de BAMBINO (que je n'ai pas ...) parce que le Dragon de Claude Marin me rappelle ELLIOT du Film "PETER ET ELLIOT LE DRAGON" lequel est sorti en 1977.
Comme Claude est entré chez Disney en 1977 et qu'il a fait environ 28 à 30 numeros de BAMBINO avant... Ca veut dire que DISNEY a plagié CLAUDE MARIN... CQFD


Pat Rik 06/02/2011 13:39


Une découverte "enchanteresse" que ce Bambino, grâce au trait de Claude Marin.
Comme nous sommes dans le domaine de la pub (qui a bien changée depuis), juste une petite suggestion, en récupérant un slogan d'une marque de biscuits chocolatés : "Y sont biens vos scans Monsieur
Corteggiani, vous pourriez pas les faire un p'tit peu plus grands ?!"
Surtout les originaux…
"Un p'tit peu plus grands ?!"
:-)


francois-corteggiani.over-blog.com 06/02/2011 16:28



je fais ce que je peux avec ce que j'ai.



cornier 30/01/2011 20:00


Il y a longtemps que j'avais connaissance de ces "Bambino" mais à part un dessin dans "Hop" je n'en avais jamais vu...Peut -être en ai-je eu en main tout petit mais ma mémoire ne va pas jusque
là.Par contre j'ai une illustration pleine page d'un dessin de Marin ,toujours pour une pub "Bambino".Paru dans Jour de France dont j'avais découpé la page.Il représente des enfants autour d'un
arbre de Noel.Le connaissez vous cher François?
Bon sang j'allais oublier de louer encore une fois le génie de Claude Marin!


francois-corteggiani.over-blog.com 30/01/2011 21:13



Non je ne le connais pas, si vous voulez bien me le scanner je le mettrai dans le prochain sujet Bambino qui ne saurait tarder.



Patrick Stère 30/01/2011 19:31


Marin un magicien, je crois que vous avez raison.
C'est marrant, je n'avais jamais remarqué, je trouve dans ces dessins une petite influence sur ceux, futurs de Pierre Tranchand.


francois-corteggiani.over-blog.com 30/01/2011 19:39



Avec ceux d'André Franquin et d'Albert Uderzo sans aucun doute.



Mario 29/01/2011 18:45


C'est toujours sympa de découvrir et faire découvrir ce genre de "travail", d'un artiste que l'on apprécie et qui prend autant de soin pour cela que pour tout autre oeuvre plus "noble".
Chapeau !


francois-corteggiani.over-blog.com 30/01/2011 10:11



Je ne pense que tout travail est noble a partir du moment où il est fait avec passion, ce qui a toujours été le cas de Claude dont l'atelier était allumé au premier étage de sa maison dés cinq
heures du matin.



Présentation

  • : Le blog de francois-corteggiani.over-blog.com
  • : C’est en fouillant les tiroirs de mon atelier que j’ai décidé de sacrifier enfin au progrès galopant afin que tout ce que j’y ai retrouvé puisse être vu par celles et ceux que cela pourra intéresser. Crayonnés divers,scénarios,personnages oubliés et récits inachevés seront ainsi dévoilés de manière aléatoire ,mélangés a mes travaux et projets actuels sur lesquels je travaille parfois sans savoir s’ils aboutiront un jour.En n’oubliant jamais que le but n’est rien mais que le chemin est tout.
  • Contact

Recherche